Sternotomie : définition, causes, cicatrice et convalescence post-opératoire

Le sternum est un os plat, vertical, situé au milieu de la cage thoracique et auquel sont attachées les côtes un à sept. Il est composé de trois parties : le manubrium sternal en haut, le corps du sternum au milieu, et la pointe du sternum en bas, qu’on appelle également appendice xiphoïde.

Une sternotomie est une intervention chirurgicale qui vise à ouvrir le sternum de manière verticale. Elle permet au chirurgien d’accéder au médiastin, situé au centre de la poitrine, le plus souvent dans le cadre d’une chirurgie cardiaque. Une sternotomie peut également être pratiquée pour accéder aux poumons, par exemple pour l’ablation d’une tumeur.

La sternotomie se passe sous anesthésie générale. Le patient est donc complètement endormi pendant toute la durée de l’intervention. La sternotomie est une incision rectiligne dont la partie supérieure est située un centimètre au-dessous de la fourche sternale, c’est à dire au sommet du manubrium sternal, et sa partie inférieure est située deux centimètres sous l’appendice xiphoïde, la partie basse du sternum.

Le chirurgien va d’abord inciser les plans cutanés au scalpel puis les plans sous-cutanés au bistouri électrique. Le sternum est ensuite scié puis des écarteurs sont mis en place pour permettre au chirurgien d’accéder au contenu du médiastin antérieur. A l’issue de l’intervention, le sternum, qui est un os ayant subi une fracture, est suturé avec des fils métalliques ou synthétiques. Puis la peau est suturée avec des fils résorbables. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles