Steven Spielberg craignait que la pandémie ne marque la fin du monde

Steven Spielberg at Jurassic World Fallen Kingdom premiere - Avalon - 2018
Steven Spielberg at Jurassic World Fallen Kingdom premiere - Avalon - 2018


Steven Spielberg a admis que la pandémie du coronavirus lui a fait craindre le pire. Le réalisateur s'est confié à ce sujet lors d'une interview avec le journal Daily Star, expliquant avoir réalisé "The Fabelmans" en réponse à cette inquiétude.
"J'étais terrifié par le Covid, je pensais que c'était la fin du monde" a-t-il avoué. "Je pensais que l'humanité était en voie de disparition. Et si je voulais avoir la chance de sortir un film de plus, je voulais que ça soit cette histoire."
Il a ajouté : "À partir du moment où j'ai commencé à avoir de sérieuses discussions sur le scénario de The Fabelmans, on avait perdu 250.000 américains à cause du COVID. Les experts en parlaient mais la Maison Blanche disait que ce n'était pas si grave, comme si ce n'était qu'une épidémie de grippe. J'ai vraiment pensé que nous n'allions pas dans la bonne direction et que cela allait très mal se finir pour nous tous. J'ai donc décidé de raconter une histoire que j'avais en tête depuis longtemps. J'y avais songé toute ma vie."
"The Fabelmans" est un film semi-autobiographique qui s'inspire de l'enfance du cinéaste. On y retrouve les acteurs Michelle Williams, Paul Dano, ou encore Seth Rogen.