Sting : le rocker de Newcastle

·1 min de lecture

Gordon Matthew Thomas Sumner naît le 2 octobre 1951 à Wallsend, petite ville proche de Newcastle-upon-Tyne. Il est l'aîné des quatre enfants de la famille. Sa mère, coiffeuse et pianiste amateur, lui fait découvrir la musique. Son père, ancien monteur dans les chantiers navals de la ville, a repris une crèmerie et lui demande souvent de l’aide dans ses tournées. Gordon entre en 1962 à St Cuthbert’s High School, une école secondaire pour garçons de Newcastle, mais c'est décidément la musique qui le passionne. Il s'achète une guitare pour reprendre les chansons des Beatles, avant de découvrir le jazz. Après quelques petits boulots, il envisage de devenir instituteur.

Il exerce ce métier pendant deux ans à Cramlington, située non loin de son appartement de Jesmond, la banlieue nord huppée de Newcastle. Cela lui assure un salaire correct en attendant de gagner suffisamment d'argent en tant que bassiste de divers groupes de jazz. C'est à cette époque qu'il acquiert son surnom de Sting - "dard de l'abeille" en anglais - à cause du T-shirt rayé noir et jaune qu'il porte lors des concerts des Phoenix Jazzmen. Il déménage à Londres en 1977 pour accélérer sa carrière. Il y fonde rapidement le groupe The Police avec le batteur américain Stewart Copeland et le guitariste français Henri Padovani. Aujourd'hui propriétaire de demeures à Salisbury, New York, Londres et près de Florence, il vit actuellement à Senlis, au nord de Paris. Mais il a gardé des liens très forts avec sa région natale. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles