Stomatophobie : quand la séance dentiste tourne au cauchemar

·1 min de lecture

Vous avez une peur bleue de franchir la porte d’un cabinet dentaire, et la perspective qu’un professionnel examine votre bouche vous tétanise ? Au point que vous annulez vos rendez-vous et vos visites chez le praticien ? Vous êtes sans doute atteint de stomatophobie, autrement dit de la peur du dentiste.

"C’est une maladie beaucoup plus fréquente qu’on ne pense, et les souffrances qu’elle engendre ont des conséquences sur la vie sociale notamment", tient à souligner le docteur Henri Ouazane. Pour être précis, la stomatophobie de caractérise par une peur irraisonnée de l’acte dentaire. Souvent c’est parce qu’on a vécu des expériences traumatisantes (souvenirs de douleur, de roulettes, ou autres appareils qui ont laissé des traces psychologiques).

Il existe des cas ou c’est juste parce qu’on a pas envie que quelqu’un, fusse-t-il un professionnel, vous soigne l’intérieur de la bouche, car on y voit une sorte d’agression ou une "effraction".

Un test pour évaluer le degré de phobie

Elle concernerait 10% de la population, mais n’est ni un caprice, ni une petite peur, puisqu’elle s’apparente à de la claustrophobie. Il est très simple de savoir si on en souffre vraiment puisqu’ il existe un test (disponible chez certains dentistes seulement) qui évalue le degré de phobie.

Cette phobie n’a rien d’anodin, puisqu’elle entraîne un délabrement et une détérioration des dents due à une absence totale de contrôles et de surveillance. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Insolite : James Bond est-il alcoolique ?
Alzheimer : dépister la maladie avec une goutte de sang, c'est possible
VIH : le dépistage sera gratuit sans ordonnance dès le 1er janvier 2022
DIRECT Covid-19 en France ce 12 octobre : chiffres, annonces
Déodorants et cancers du sein : fuyez les sels d'aluminium

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles