Netflix, HBO Max, Disney+... Comment la VOD va être chamboulée en France

Bruno Deruisseau
·1 min de lecture
© Netflix/Fabula/The Apartment Pictures
© Netflix/Fabula/The Apartment Pictures

Si le lancement d'HBO Max en France est prévu au mieux pour fin 2021, il n'est cependant pas question que les films produits par la Warner y soient, comme outre-Atlantique, disponibles simultanément en salle et sur la plateforme. Notre chronologie des médias, bien plus stricte que son équivalent américain, protège encore les salles. Cependant, cette fameuse chronologie devrait évoluer et, dans son sillage, c'est toute la filière du cinéma français qui devrait entrer dans une nouvelle ère.

Elle a connu une nouvelle étape le 17 décembre dernier lorsque notre ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé sur France Inter avoir trouvé un accord avec les plateformes de streaming (Amazon Prime Video, Disney+ et Netflix), grandes gagnantes du confinement, les obligeant enfin à verser entre 20 et 25 % de leur chiffre d'affaires réalisé en France dans le préfinancement de créations hexagonales.

Plus précisément, les plateformes auront le choix entre deux taux (20 et 25 %), qui détermineront leur place dans la chronologie. Rien que pour Netflix, cela représenterait une enveloppe comprise entre 150 et 200 millions d'euros selon la ministre.

Un effet domino imprévisible

Lire la suite...