Un street artiste épingle les masques de “50 connards” trouvés dans la rue

Elsa Pereira
·1 min de lecture
(Toolate / Instagram)
(Toolate / Instagram)

Le street artiste niçois Toolate dénonce une nouvelle forme de pollution à travers son projet “Voici l'œuvre d'un connard”. Une exposition à voir dans les rues de Paris et dont il explique les enjeux aux Inrockuptibles.

Après avoir changé en octobre dernier les étiquettes de 200 bouteilles Coca-Cola pour alerter les consommateurs sur les déchets plastiques, le street artiste niçois Toolate a décidé de s'en prendre aux pollueurs ordinaires, de ceux qui se délestent nonchalamment de leur masque chirurgical dans la nature, parfois même à quelques centimètres d'une poubelle. “Pour les confinés, et ce, jusqu’au 1 er décembre, venez découvrir 50 œuvres uniques dans les rues de Paris. Merci aux connards pour leurs contributions, sans qui ces 50 masques trouvés par terre n’auraient jamais pu être exposés”, lâche-t-il dans un post Instagram datant du 14 novembre. Le street-artiste a émaillé la capitale d'une cinquantaine d'œuvres d'art : des masques encadrés avec pour titre “Voici l'œuvre d'un connard”.

Des masques à usage unique

“C’est en voyant tous ces masques au sol que j’ai eu cette idée, il y a quelques jours, et j’ai voulu mettre en place l’action rapidement. Ce genre de sujet n’attend pas. D’autre part, comme les musées sont fermés actuellement, je me suis dit que c’était le moment d’amener l’art dans les rues tout en sensibilisant les gens à ce fléau écologique”, raconte aux Inrockuptibles l'artiste. Au total, Toolate a placé 50 tableaux signés et numérotés dans Paris, du côté de la très passante place de la République jusqu'au cossu XVIe arrondissement (...)

Lire la suite sur lesinrocks.com

Ce contenu peut également vous intéresser :