Stress, anxiété : la règle des 3-30-300, qui définit le cadre idéal pour préserver sa santé mentale

ISTOCK / Kandl

Les espaces verts ont-ils un impact sur la santé mentale ? Depuis quelques années, de nombreuses études ont démontré les bienfaits de la nature sur la santé comme une espérance de vie plus longue ou encore un meilleur fonctionnement cognitif. La dernière en date ? Une récente étude menée par l’Institut pour la Santé Globale de Barcelone (Espagne) publiée en décembre 2022, dans la revue Environmental Research. Les scientifiques ont déterminé la quantité exacte d'espace verts à avoir près de chez soi pour préserver sa santé mentale et ce, grâce à la règle des 3-30-300.

Dans le cadre de leurs travaux, les chercheurs ont analysé les données de près de 3.145 habitants de Barcelone âgés de 15 à 97 ans. Les participants devaient répondre à un questionnaire concernant leur état de santé mentale :

Les scientifiques se sont ensuite basés sur la règle 3-30-300 mis en place par Cecil Konijnendijk, un forestier urbain, qui consiste à :

Les chercheurs ont observé seulement 4,7 % de la population interrogée remplissait les trois critères de la règle de l'espace vert. Un peu plus de 43 % des personnes interrogées avaient au moins trois arbres à moins de 15 mètres de leur domicile, 62,1 % avaient un espace vert important à moins de 300 mètres et 8,7 % vivaient dans une zone suffisamment verte. Près de 22,4% ne disposaient d'aucun de ces éléments.

"L'étude a montré qu'il y a relativement peu d'espaces verts à Barcelone et que la règle des 3-30-300 n'est respectée que par un petit pourcentage de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite