Stress, fatigue : 6 fleurs de Bach pour passer des fêtes sereines

Si les fêtes sont synonymes de joie et de convivialité, elles riment parfois avec des petits désordres émotionnels. Pour y remédier, les fleurs de Bach, des élixirs permettant d’harmoniser les émotions, constituent une solution efficace. Nathalie Auzeméry, naturopathe, formatrice fleurs de Bach et auteure de Mon carnet de 38 fleurs de Bach (éd. Dangles), livre ses conseils pour bien les choisir.

Je suis stressée par l’organisation

La préparation des repas ou l’achat des cadeaux peuvent être sources de stress. Si vous vous sentez submergée par la quantité de choses à faire pendant les fêtes, misez sur “Elm” (orme). Cette fleur permet de prioriser et d’apprendre à déléguer .

J’ai tendance à m’énerver facilement

Plutôt que de vous apporter joie et tranquillité, les fêtes de Noël ont tendance à vous rendre irritable ? La fleur de Bach “Impatiens” (impatience) peut apaiser l’agacement des personnes impulsives, qui ont l’impression que rien ne va assez vite.

J’ai des problèmes de sommeil

Les problèmes de sommeil sont fréquents pendant les fêtes, car elles sont riches en émotions. A l’origine de ce phénomène, la rumination mentale, contre laquelle “White Chestnut” (marronnier blanc) est efficace. Cette fleur lutte contre les pensées obsédantes et parasites, et permet des nuits paisibles.

Je manque de confiance en moi

Vous vous apprêtez à recevoir vos proches pendant les fêtes mais vous avez peur de ne pas être à la hauteur ... Misez sur la fleur “Larch” (mélèze). Elle évacue le sentiment d’infériorité et combat la peur de l’échec, pour retrouver (enfin) confiance en vous.

Je me sens déprimée

Pendant les fêtes, la solitude ou la nostalgie peuvent mener à la déprime. La fleur de Bach “Honeysuckle” (chèvrefeuille) peut aider à arrêter de vivre dans le passé et les regrets.

J’ai du mal à gérer mes émotions

Deuil, proche hospitalisé, absence d’un être aimé… Des situations qui peuvent être plus compliquées à gérer pendant les fêtes, car cette période a tendance à décupler nos émotions. La

(...) Cliquez ici pour voir la suite