Stromae : sa performance bouleversante au JT de TF1

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Stromae était l’invité du journal télévisé de TF1, ce dimanche 9 janvier. Le chanteur belge a dévoilé en exclusivité un des titres de son nouvel album. Une prestation bouleversante et originale.

En promotion pour son album « Multitude », prévu pour le 4 mars, Stromae était l’invité d’Anne-Claire Coudray au journal télévisé de 20 heures, sur TF1. Lors de son interview, le chanteur est revenu sur ses sept années d’absence. Il a expliqué son besoin de s’éloigner de la scène musicale quelque temps : « L’envie de chanter est revenue. J’avais besoin de vivre. J’ai eu la chance de me marier, d’avoir un enfant. J’avais besoin de vivre les choses tout simplement parce que, à un moment, on est un peu vide (…) Ça m’a fait du bien de travailler pour d’autres artistes, parce que l’attention n’était plus sur moi, c’est ce dont j’avais besoin », déclare-t-il en faisant référence à ses collaborations avec Orelsan, Vitaa ou encore Bigflo et Oli.

« J’ai parfois eu des pensées suicidaires »

Pour conclure l’entrevue, Anne-Claire Coudray pose une ultime question à l’artiste : « Vous avez aussi pendant 7 ans lutté contre un certain mal-être. Vous en parlez d’ailleurs sans détour. Dans vos chansons, vous parlez aussi beaucoup de solitude. Est-ce que la musique vous a aidé à vous en libérer ? » Stromae offre alors une réponse en chanson. Sans bouger de sa chaise, il entame un extrait de « L’enfer », titre figurant dans son nouvel album, jusque-là jamais interprété en public. Une chanson sombre et bouleversante : « J’ai parfois eu des pensées suicidaires, j’en suis peu fier. On croit parfois que c’est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles