La Suède, qui possède le taux de tabagisme le plus faible d'Europe, est en passe de devenir officiellement un pays « sans tabac » - cela mérite l'attention de l'UE

STOCKHOLM, December 06, 2022--(BUSINESS WIRE)--Les autorités suédoises ont officiellement confirmé que le taux de tabagisme en Suède est désormais tombé à 5,6 %. Cela fait de la Suède la seule nation européenne sur le point d'atteindre l'objectif de pays « sans tabac » fixé par l'UE avec 18 ans d'avance sur l'objectif de 2040.

Lors de l’événement organisé par l’Oral Nicotine Commission à Stockholm, les participants ont examiné le parcours et le leadership remarquables de la Suède en matière de lutte contre le tabagisme. La Suède est en passe de devenir le premier pays au monde « sans tabac », avec un taux de tabagisme inférieur à 5 % de la population.

Depuis les années 1980, le taux de tabagisme en Suède est passé de 35 % à moins de 6 %, un exploit qui n'a encore été reproduit par aucun autre pays au monde. Le taux de tabagisme le plus bas d'Europe est le double de celui de la Suède, la moyenne européenne oscillant autour de 23 %, soit quatre fois plus que celle de la Suède. La Suède compte ainsi le plus faible taux de mortalité lié au tabac d'Europe.

Un groupe d'éminents professionnels de la santé publique, de défenseurs des consommateurs et d'experts en matière de réduction des risques, réunis à Stockholm le 30 novembre 2022 dernier pour célébrer cette réalisation, ont réitéré leur appel aux décideurs politiques du monde entier en faveur d’un développement d’alternatives au tabagisme moins nocives pour aider les fumeurs à arrêter.

Le Dr Delon Human, président de Health Diplomats et organisateur de l'événement à Stockholm, déclare : « Si tous les fumeurs du monde, soit quelque 1,1 milliard de personnes, adoptaient l'une des alternatives les moins nocives sans fumée et à base de nicotine, des maladies pourraient être évitées et des millions de vies sauvées dans le monde. La Suède a trouvé une issue pour les fumeurs. Nous devons coopérer pour répéter l'expérience suédoise à l'échelle mondiale afin de sauver des vies. »

Cette incroyable réussite a permis aux participants de mieux comprendre la recette suédoise du succès, dont la clé est l’ouverture à des alternatives au tabagisme moins nocives. Le snus a été à l'avant-garde des mesures de réduction, mais ces dernières années, les sachets de nicotine et les cigarettes électroniques sont devenus un autre outil inestimable pour les fumeurs suédois souhaitant arrêter leur consommation.

Le modèle suédois, progressiste et favorable à la réduction des risques, se démarque clairement des politiques de lutte contre le tabagisme proposées par les organisations internationales. Au niveau européen, les défenseurs de la réduction des risques ont déployé d’immenses efforts pour que cette dernière soit reconnue dans le plan européen de lutte contre le cancer. L'OMS refuse toujours de croire en sa valeur, alors que la réduction des risques est explicitement reconnue dans la Convention-cadre pour la lutte antitabac.

Le professeur Karl Fagerström déclare à propos de l’évènement : « La prochaine présidence suédoise de l'UE est une excellente occasion de mettre en avant ce taux de tabagisme prometteur de 5 % auprès des autres pays européens. Nous espérons que la Suède partagera généreusement ce savoir-faire à l'échelle internationale. »

Les intervenants à la conférence ont souligné la nécessité d'interventions politiques fondées sur des données probantes dans le domaine de la lutte antitabac. Cela se traduit par une adoption à grande échelle de politiques de réduction des méfaits du tabac qui appuient le cheminement vers l'abandon du tabac.

Veiller à des alternatives au tabagisme moins nocives, accessibles et abordables sera primordial pour garantir que d'autres pays puissent reproduire le succès de la Suède. Cet événement fournit matière à alimenter une discussion très attendue sur ce sujet.

L'Oral Nicotine Commission est une association mondiale à but non lucratif qui aide à rassembler des preuves et à sensibiliser les gouvernements, les responsables de la santé publique et le public à la nicotine prise par voie orale afin de contrer les préjugés et les stéréotypes négatifs et infondés. Cette association aborde la politique, la science, les problèmes de consommation et les innovations de produits pertinentes. Ses points de vue sont indépendants de toute marque ou fabricant et répondent aux besoins de santé individuels et publics des fumeurs adultes.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221205005673/fr/

Contacts

Dr Delon Human, Président, Oral Nicotine Commission
Email : delon@healthdiplomats.uk