Le "success bombing", ce fléau méconnu qui peut briser une amitié

Anastasiya Gepp

Vous attendiez pourtant de voir cet·te ami·e depuis un bout de temps, histoire de vous échanger les dernières nouvelles, faire le point sur vos vies respectives, rire d'anecdotes plus ou moins fines. Et pourtant, voilà que la tirade tant redoutée arrivée : me, myself and I, ses récentes réussites, son augmentation, cet article qui a un succès fou, ce dossier qui lui a valu des félicitations, ou tout simplement le fait que son enfant ait terminé ses courgettes (il/elle est HPI, c'est sûr). Bref, tout tourne autour de sa personne, et l'étalage de ces succès commence sérieusement à vous peser. Mais vous fait aussi culpabiliser : "j'avais des choses à lui annoncer aussi, mais c'est moins spectaculaire…", "je ne peux pas être jaloux·se d'un·e ami·e, ce n'est pas possible !"

Cette petite musique vous est familière ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul·e dans cette situation, et surtout, le problème n'est pas dans votre tête. Il a même un nom : le "success bombing". Si sa signification paraît assez limpide, Neev Spencer, écrivain et militant pour la santé mentale, vous la traduit en ces termes : "le success bombing définit le besoin que quelqu'un a de montrer son succès tout le temps", explique-t-il à Stylist. Et être littéralement bombardé de nouvelles très réjouissantes pour l'autre mais qui ne vous concerne pas vraiment peut avoir des répercussions désastreuses sur votre relation, mais aussi sur vous-mêmes – et n'oubliez pas, vous pouvez aussi vous trouver de l'autre côté de la barrière, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Travail, amitié, famille : voici la qualité qui vous apportera le succès dans vos relations selon un chercheur
Les douleurs de règles sont plus intenses en hiver, affirme une étude
Êtes-vous une "drama queen" ? Faites ce test sérieux et rapide pour savoir si vous avez tendance à en faire trop
Sommeil : tout sur la "promenade mentale", cette technique de visualisation qui aide à s'endormir rapidement
Qu’est-ce que le "ressentéisme", ce symptôme du burn-out au travail ?