Suisse : un village évacué, menacé par l'effondrement de 2 millions de mètres cubes de rochers

Le village du canton des Grisons est menacé par une importante masse rocheuse, prénommée Insel. À partir de samedi, Brienz sera uniquement accessible en journée.

La montagne gronde à Brienz, dans le canton des Grisons en Suisse. La charmante bourgade située à 1144 mètres d'altitude est menacée par la montagne qui la surplombe. Un imposant massif rocheux, que les géologues ont surnommé "Insel", risque de s'effondrer, et de tout engloutir dans sa chute. Au total, ce sont plus de 2 millions de mètres cubes de roches qui menacent.

Ces derniers jours, le scénario d'un effondrement s'est précisé. L'état-major de conduite de la commune d'Albula, à laquelle est rattachée Brienz, a déclenché mardi la "phase orange", à savoir l'évacuation des 85 habitants résidant dans le village. Ils doivent avoir quitté leur domicile d'ici à vendredi, 18 heures, rapporte la Radio-Télé-Suisse (RTS).

Plusieurs effondrements possibles

"Le plus probable et que cet Insel s'effondre en plusieurs parties. On espère qu'elles seront suffisamment petites pour ne pas atteindre le village et causer des dégâts", a expliqué Christian Garmann, porte-parole de l'état-major de crise.

Sur le pas de sa porte, Elisabethe, 58 ans passés à Brienz, attend l'évacuation. Elle n'a emporté avec elle qu'une valise bleue. "Seulement le plus important, ce qui me tient à cœur", confie-t-elle aux équipes de la RTS.

Sur les 85 habitants à évacuer, 50 à 60 doivent se trouver un nouveau point de chute. Le gouvernement du canton des Grisons a déjà débloqué 500.000 francs suisses (512.000 euros, ndlr) pour les aider dans l'immédiat. 200.000 francs suisses (205.000 euros, ndlr) avaient déjà été versés pour des aides transitoires.

"On est conscients que vous prenez cette décision avec beaucoup d'émotion (...). Mais nous, autorités, devons la prendre", a déclaré Daniel Albertin, président de la commune d'Albula/Alvra, cité par la RTS.

À partir de samedi, Brienz accessible uniquement en journée

À partir de samedi, les habitants pourront simplement pénétrer dans Brienz durant la journée, si les conditions géologiques le permettent. L'école du village est d'ors et déjà fermée.

Les géologues surveillent avec attention les mouvements de l'Insel, aidés de radars et de lasers. Mais la semaine dernière, ils ont remarqué que le glissement des 2 millions de mètres cubes de roches s'accélérait. Il reste impossible de dire exactement comment et quand ils vont se détacher, le plus probable étant un grand nombre d'éboulements, porteurs de plusieurs centaines de milliers de mètres cubes, rapporte le quotidien Le Temps, qui relaie l'Agence télégraphique suisse.

De même, un second type de glissement est possible, qui se caractériserait par une lente coulée de débris, pouvant endommager le village. Un écoulement soudain et massif reste pour l'instant le scénario le moins probable, bien qu'il ne soit pas exclu. Une chose est certaine, l'effondrement aura lieu prochainement de par la vitesse d'éboulement élevée mesurée à "tous les points de mesures".

L'accélération de l'effondrement pourrait être liée au dégel du permafrost, la glace située sous les montagnes qui maintient la roche. Un dégel qui augmente avec la montée des températures liée au réchauffement climatique.

Une galerie souterraine creusée

Lina, qui habite à Brienz, a décidé de faire appel à une société de déménagement pour sauver ses meubles. Depuis son balcon, elle entend la montagne gronder, signe de l'éboulement prochain.

"C'est une partie de ma vie qui finit. Je pense vraiment que si ça continue comme ça, on pourra plus revenir", confie-t-elle à la RTS.

En-dehors des habitants, les animaux de compagnie doivent également être évacués. Le bétail de deux exploitations agricoles qui se trouvent à Brienz doit lui rester sur place pour le moment.

Après le déclenchement de la phase orange, il reste possible pour les autorités locales de déclencher la phase rouge, si le danger pour le village est imminent, sous quatre à dix jours. L'interdiction totale de pénétrer dans Brienz sera décrétée. Une alarme retentira, pour donner l'ordre d'évacuation immédiate.

Par le passé, des mesures avaient déjà été décidées pour tenter de ralentir l'éboulement de la masse rocheuse. Une galerie souterraine avait été creusée, avec pour mission notamment d'évacuer les eaux de pluie, vues comme en partie responsables des éboulements. Une initiative qui n'aura apparemment pas suffit.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Finlande : 27 blessés, principalement des jeunes dans l'effondrement d'une passerelle provisoire