Surdité : définition, cause, dépistage, appareillage

La surdité ou l’hypoacousie se caractérise par une altération de l’acuité auditive. Cette baisse de l’audition peut avoir de nombreuses conséquences physiques ou psychologiques. Pour compenser cette perte auditive, des solutions existent.

L’oreille est divisée en trois parties. Sa partie visible se compose du pavillon, et du conduit auditif qui mène jusqu’au tympan. L’oreille externe a pour rôle de capter et d’amplifier les sons vers l’oreille moyenne. Les ondes sonores frappent le tympan, celui-ci se met alors à vibrer. Ces vibrations atteignent l’oreille moyenne, qui est constituée de petits osselets. Ces os articulés entre eux transmettent les vibrations jusqu’à une membrane appelée fenêtre ovale, située à l’entrée de l’oreille interne. C’est ici que se situe la cochlée, une structure en forme d’escargot constituée de 15 000 cellules ciliées, qui transforme les vibrations en signaux électriques transmis au cerveau par le nerf auditif. Selon la partie de l’oreille atteinte, on distingue deux types de surdités :

De manière générale, la surdité équivaut à une baisse de l’acuité auditive. Il s’agit du trouble sensoriel le plus fréquent chez l’humain. La perte d’audition peut survenir à tout âge, et touche aussi bien les hommes que les femmes. Les données de l’Inserm indiquent que la surdité affecte 65 % des personnes de plus de 65 ans, et 6 % des 15-24 ans. En France, 0,25 % des nouveau-nés sont atteints de surdité. Chez les jeunes enfants, ce trouble est souvent profond. Lorsque (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles