Comment surveiller un grain de beauté ?

·1 min de lecture

Si la majorité de nos grains de beauté sont inoffensifs, certains peuvent s’avérer dangereux pour notre santé. Comment surveiller nos taches brunes et reconnaître les mélanomes ? Réponse. 

Inéluctables, on ne les remarque même plus. Et pourtant, nos grains de beauté, généralement nés au cours des trente premières années de notre vie, parcourent l’entièreté de notre corps de manière aléatoire. « Aussi appelés “nævus” dans le jargon médical, il s’agit de tumeurs bénignes liées à un amas de mélanocytes (les cellules à la base de la pigmentation de la peau) trop concentrés provoquant des taches brunes plus ou moins claires », explique le professeure Gaëlle Quéreux, Cheffe de service de Dermatologie au CHU de Nantes et secrétaire générale de la SFD (Société Française de dermatologie). Avec elle, on fait le point sur l’importance de les surveiller et sur les techniques à adopter à la maison pour prévenir leurs faux-frères, les mélanomes.

Lire aussi : L'hydratation en sandwich, dernière obsession

Pourquoi surveiller ses grains de beauté ? 

Avant d’apprendre à bien surveiller ses grains de beauté, une question subsiste : pourquoi est-il important de prêter attention à ces lésions dites bénignes ? Eh bien tout simplement pour savoir si une lésion maligne, aussi appelée mélanome, ou cancer de la peau, ne s’est pas glissée entre les autres. En effet, leur ressemblance est troublante. Seuls quelques détails physiques les distinguent. Apprendre à les dépister permet d’accélérer la bonne prise en charge et de favoriser le diagnostic précoce. 

Surveiller ses grains de beauté : qui est concerné ? 

Tout le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles