Publicité

Comment survivre à un pic de chaleur en ayant ses règles

Voici comment limiter au maximum les désagréments, en cas de règles, pendant une période de forte chaleur.

La rentrée 2023 est marquée par une canicule longue et intense, après le moins de juillet le plus chaud enregistré par l’humanité. Si cette situation a tendance à vous alarmer, vous n’êtes pas seul. L’éco-anxiété concerne 67 % des Français et Françaises. Mais en attendant une politique de lutte contre le dérèglement climatique, il va être nécessaire d’essayer de faire avec.

Si vous avez vos règles, vous le savez, la chaleur et les éventuelles douleurs de règles ou du SPM sont un cocktail explosif. Et pour cause, après l’ovulation, la température corporelle augmente de 0,3 à 0,7 degré à cause de la sécrétion de progestérone à cette période du cycle. Cela peut engendrer des bouffées de chaleur, des frissons, des sensations de vertige voire même une accélération du pouls. Bienvenue dans la période du syndrome pré-menstruel (SPM).

Faire baisser la température, mais attention au froid

Pendant cette période, pour supporter au mieux la hausse des températures, n’hésitez pas à mettre du chaud sur votre bas-ventre. Le froid va avoir pour conséquence de réchauffer votre corps. Pour les douleurs, il n’est utile qu’en cas de traumatismes ou de douleurs articulaires. En d’autres termes, mettre du froid sur son pubis en période de règles ou de SPM, c’est une fausse bonne idée. Pareil, on évite les douches froides qui vont avoir un effet bénéfique quasi-nul (sauf pour votre facture d’électricité ou de gaz).

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Règles // Source : Canva