Sylvie Vartan sur son histoire avec Johnny Hallyday : « J’aurais aimé avoir un deuxième enfant avec lui »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après 60 ans de carrière, Sylvie Vartan s’apprête à sortir un nouvel album. À cette occasion, elle est revenue sur sa relation avec Johnny Hallyday.

Sylvie Vartan n’est pas prête de quitter la scène. La chanteuse sort un nouvel album ce 1er octobre, intitulé « Merci pour le regard ». À partir du 11 octobre, elle débutera une tournée des théâtres afin de célébrer ses 60 ans de carrière. La star a accepté de se replonger dans ses souvenirs de jeunesse lors d’une interview pour « Paris Match », ce 30 septembre. Elle se confie sur l’homme qui a marqué ses débuts : Johnny Hallyday. Les deux chanteurs se sont aimés pendant vingt ans et sont devenus parents. Elle raconte sa joie d’avoir eu un enfant avec lui, malgré les concerts qui occupaient beaucoup le rockeur : « Il faisait son métier. Moi, j'avais une mission : mettre au monde notre enfant, que je voulais envers et contre presque tous. »  Pour elle, cet enfant est sa plus belle victoire : « Notre entourage professionnel craignait que ce bébé saborde nos carrières. Enfin, surtout celle de Johnny (...). J'ai tenu bon et, dans une existence idéale, j'aurais eu au moins quatre enfants avec lui. » L’artiste a toujours rêvé que leur famille s’agrandisse. Huit ans après l’arrivée de son fils, David Hallyday, le couple annonce attendre un deuxième enfant. Mais Sylvie Vartan perd le bébé. Un drame dont elle ne s’est jamais remise. « J'aurais aimé avoir un deuxième enfant avec lui. La vie en a décidé autrement. Je ne sais pas si ça aurait changé la fin de notre histoire. La vie a fait que l'on est quand même restés...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles