Symptômes, traitements : tout sur l'herpès génital chez la femme

L'herpès génital : une brève définition

« Maladie virale sexuellement transmissible, l’herpès génital fonctionne sur le même modèle que le bouton de fièvre ou l’herpès labial », nous explique le dermatologue Bruno Halioua. « Une fois contracté, le virus s’endort dans les nerfs ou les ganglions et peut ressurgir par poussées lorsque l’on est un peu fatigué, stressé ou bien malade ».

Deux virus peuvent en fait être à l’origine de l’herpès : le type 1, appelé herpès simplex 1 ou HSV1, responsables d’infections herpétiques dans le haut du corps (herpès buccal, labial ou “bouton de fièvre” notamment) ; et le type 2, ou HSV2, à l’origine d’infections dans le bas du corps, et notamment au niveau des organes génitaux. Notons qu’il arrive que des herpès génitaux résultent du virus HSV1, notamment du fait de pratiques sexuelles bucco-génitales (fellation, cunnilingus, anulingus). D’où l’intérêt d’éviter ce type de pratique si l’on a une poussée d’herpès labial ou que l’on se sait infecté sans avoir pris de traitement.

Notons par ailleurs que cette infection sexuellement transmissible peut être problématique lorsque l’on est enceinte, car il existe un risque de transmission au futur bébé, notamment lors de l’accouchement.

Comment s'attrape l'herpès génital ?

Le virus de l’herpès génital se transmet de la même manière chez la femme...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles