Symptômes plus virulents, co-infection : des pédiatres alertent sur le "dérèglement" des virus chez les enfants

Et si l’épidémie de Covid-19 avait eu des conséquences sur les autres virus, tels que ceux du rhume ou de la grippe ? C’est ce que suggèrent certains médecins américains, qui alertent sur des phénomènes inhabituels constatés chez les enfants. Selon eux, la crise sanitaire aurait perturbé le cheminement classique des autres virus respiratoires, entraînant leur circulation anarchique.

Ce constat a notamment été dressé par le Yale New Haven Children’s Hospital, un hôpital américain pour enfants situé dans le Connecticut. Certains professionnels de santé qui y travaillent indiquent au Washington Post que pas moins de sept virus différents ont récemment été identifiés chez les enfants. Il s’agissait d'adénovirus, de rhinovirus, du virus respiratoire syncytial (VRS), du métapneumovirus humain, de la grippe, du parainfluenza, ainsi que du coronavirus.

Un phénomène qui n’est pas habituel quelle que soit la période de l’année, mais qui l'est encore moins "en mai et juin", comme l’a expliqué au journal américain Thomas Murray, expert en contrôle des infections et professeur associé de pédiatrie à Yale. D’autant que "certains enfants admis à l'hôpital étaient co-infectés par deux virus et quelques-uns par trois", a-t-il ajouté.

Un constat partagé par le Dr Scott Roberts, directeur médical associé pour la prévention des infections à l'hôpital de Yale New Haven, qui affirme à CNBC n’avoir "jamais vu une saison de la grippe aux États-Unis se prolonger jusqu'en juin". "Il y a beaucoup d'inconnues (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles