Syndrome du bébé secoué : le nombre de cas a doublé durant l'épidémie de Covid-19 en Île-de-France

iStock/NataliaDeriabina

On parle de syndrome du bébé secoué (ou SBS) lorsqu'un bébé ou jeune enfant est violemment secoué par un adulte, selon le ministère de la Santé et de la Prévention. Ces secousses sont produites le plus souvent lors de la saisie du bébé sous les aisselles ou par le thorax.

Un bébé sur dix victime de secouements décède, les autres subiront des troubles neurodéveloppementaux tels que de l'épilepsie, des déficiences motrices et visuelles, des troubles du langage, une déficience intellectuelle, ou encore des anomalies du comportement, entraînant un handicap à vie.

Une étude publiée le 30 août 2022 dans la revue JAMA Network Open, menée par les équipes de recherche de l'hôpital Necker-Enfants malades de lAP-HP et de l'Université de Paris Cité, avec l'Inserm, a révélée que le nombre de bébé atteints de secouements a doublé et la mortalité provoquée par le SBS a décuplé en région parisienne pendant la pandémie de Covid-19.

Les chercheurs ont analysé l'évolution des syndromes du bébé secoué en Ile-de-France durant les deux premières années de la pandémie, entre 2020 et 2021, par rapport à la période pré-pandémie, entre 2017 et 2019. Les résultats ont révélé une période de stabilité en 2020, puis une incidence du SBS doublée en 2021. La mortalité due au SBS a également augmenté par rapport à la période pré-pandémique.

99 cas de SBS chez des nourrissons de moins de 12 mois ont été adressés entre janvier 2017 et décembre 2021 à l'hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, unique centre d'urgences (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite