Syndrome de Korsakoff : causes, symptômes, traitement et conséquences

Le syndrome de Korsakoff se développe principalement chez les personnes souffrant d’éthylisme chronique et de carence en vitamine B1. Cette affection est caractérisée par des troubles de la mémoire, une désorientation, ou encore le fait de ne pas avoir conscience de la perte de ses facultés. Ce syndrome doit être pris en charge de façon multidisciplinaire. Longtemps considérés comme irréversibles, les symptômes peuvent diminuer après un sevrage et un traitement adéquat.

Le syndrome de Korsakoff définit un syndrome amnésique associé à une atteinte des fonctions cognitives. Le nom de cette affection est lié au docteur Sergei Korsakoff, neuropsychiatre russe qui décrivit pour la première fois ce syndrome à la fin du XIXe siècle. Le syndrome de Korsakoff est lié très souvent à une consommation chronique et forte d’alcool, associée à une carence en vitamine B1. Il se manifeste généralement à la suite d’une encéphalopathie (atteinte du cerveau provoquant des troubles confusionnels) appelée encéphalopathie de Gayet-Wernicke. Le syndrome de Korsakoff est d’ailleurs parfois dénommé syndrome de Wernicke-Korsakoff.

Selon Le Manuel MSD, on estime en effet que 80 % des personnes atteintes de ce type d’encéphalopathie peuvent développer un syndrome de Korsakoff. Le syndrome de Korsakoff touche surtout les hommes de 45 à 65 ans, mais les femmes ainsi que toutes les classes d’âge peuvent être touchées, selon l'Association France Alzheimer. Il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles