Syndrome de Münchhausen : pourquoi (s)’inventer des maladies ?

·1 min de lecture

Définition : qu’est-ce que le syndrome de Münchhausen ?

Ce syndrome tire son nom du Baron de Münchhausen, un personnage fantasque et affabulateur du 18ème siècle. Aujourd’hui, les psychiatres utilisent plutôt le terme de «trouble factice» pour désigner le fait que des patients s’inventent des maladies (soit en les simulant soit en se rendant malades) ou les provoquent volontairement chez des proches. On parle alors de syndrome de Münchhausen par procuration (SMPP). « Quand un enfant est concerné, cela peut aller jusqu’à de la maltraitance gravissime », observe Eric Binet, psychologue clinicien et maître de conférences à l’Ecole de Psychologues Praticiens (Paris).

Un trouble qui conduit au nomadisme médical

Que le syndrome soit dirigé vers sa propre personne ou infligé à autrui, le scénario est toujours le même. Pour faire reconnaître les symptômes, la personne se lance dans un « nomadisme médical » effréné, selon l’expression d’Eric Binet. Passant d’un médecin à l’autre, elle multiplie les examens, les traitements, voire les interventions chirurgicales. Le corps médical y perd son latin. Chaque histoire est une véritable énigme.

Le Dr Antoine Bérar exerce en médecine interne au CHU de Rennes, un service spécialisé dans les diagnostics difficiles. Il se souvient d’un patient souffrant d’une fièvre persistante et inexpliquée. L’homme déjouait tous les pronostics. « Il a été pris en charge dans le service des maladies infectieuses....

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles