Le syndrome du pénis doré : qu’est-ce que c’est ?

Des étudiants américains ont trouvé un nouveau terme pour désigner les séducteurs flemmards en amour. Le syndrome du « pénis doré », le nouveau « fuckboy » ?

Le pénis doré n’est pas un sextoy de luxe ou un superpouvoir tout juste découvert. La réalité est un peu moins fun. Le pénis doré, « golden penis » en anglais, est un syndrome qui touche les hommes cis et hétéros et qui a été théorisé par des étudiants du Sarah Lawrence College aux États-Unis. Par « syndrome du pénis doré » il faut en fait comprendre « comportement toxique ».

Lire aussi >> Sexe 2.0 : pourquoi tromper n’a jamais été aussi facile

Le strict minimum

L’université où est né le concept compte 75 % de femmes et 25 % d’hommes. En infériorité numérique, les hommes de ce campus d’art n’ont aucune concurrence masculine. Ils ont donc l’embarras du choix quand il s’agit de trouver l’amour…. Ou un coup d’un soir. Constamment sollicités, ils gagnent en confiance en eux et l’attention leur monte à la tête. La conséquence ? Ils ne font aucun effort dans leurs relations amoureuses ou sexuelles avec des partenaires de la même orientation. Avoir un pénis doré, c’est être partisan du moindre effort.

D’après l’écrivain Jon Birger, auteur de « Date-Onomics », interrogé par l’édition américaine de « Cosmopolitan », ce phénomène n’est pas réservé au campus du Sarah Lawrence College. La tendance est avérée sur plusieurs campus mais aussi dans des villes où le ratio femme-homme est le plus élevé, comme Jackson ou Springfield, aux États-Unis. En voyageant à travers le pays pour l’écriture de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Aurélie Lévy : "Beaucoup d'hommes sont aussi victimes de la société patriarcale"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles