Syndrome prémenstruel : ce qu'il faut manger (ou éviter de manger) pour limiter ses désagréments

·1 min de lecture

Peu connu il y a encore quelques années, on parle (enfin !) de plus en plus du syndrome prémenstruel. "Il s'agit d'un ensemble de symptômes physiques et psychologiques qui peuvent varier en intensité, jusqu'à devenir handicapants : maux de ventre et de tête, fatigue, envie de sucré, déprime ou irritabilité incontrôlables, troubles du comportement alimentaire, problèmes de transit et épuisement irrépressible" , explique Valérie Espinasse, médecin nutritionniste spécialisée en micronutrition, auteure de Les secrets de l'équilibre féminin (éd. Leduc).

Bien sûr, les hormones sont les principales responsables, mais quelques conseils nutritionnels peuvent aider à soulager tout cela.

Une journée "anti SPM"

Au petit déjeuner : pain au sarrasin ou au seigle + avocat ou beurre végétal + jambon/dinde/œuf ou purée d'oléagineux. Avec une boisson chaude.

Au déjeuner : Salade de pois chiches et concombre - Escalope de poulet grillée, riz complet et carottes - Yaourt végétal nature

Collation : 2 carrés de chocolat noir, quelques amandes et noix du Brésil avec 1 fruit frais

Au dîner : Dhal de lentilles corail, patate douce, tofu et brocoli - 1 portion de fromage ou 1 yaourt végétal

5 aliments qui font du bien

  • La pomme. Incapable de résister à l'appel du sucre, on dévore biscuits, chocolat, bonbons et autres sucreries... Avant de craquer, on mise plutôt sur les "bons" sucres, sous forme de fruits entiers à croquer. En hiver, on opte pour des pommes, des poires

Lire la suite sur Topsante.com

Insomnies : que faire quand elles deviennent chroniques ?
Maladies de la macula : voilà pourquoi le dépistage est conseillé si vous avez plus de 55 ans
Foie paresseux : Voici les causes les plus fréquentes
Covid-19 : rats et souris, tous porteurs du virus ?
5e vague Covid-19 : 3e dose, rassemblements, télétravail…. Que propose le Conseil scientifique ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles