Syndrome du rougissement asiatique : une intolérance à l’alcool souvent handicapante

·1 min de lecture

Boire quelques verres en soirée, un véritable plaisir ? Pas pour tout le monde. Chez les personnes d’origine asiatique, le syndrome du rougissement asiatique, ou « asian flush », peut se révéler handicapant. Décryptage. 

Pour limiter les rougeurs qui apparaissent sur son visage après un verre, Fred, 25 ans n’a pas encore trouvé la solution miracle. Quand il boit, ce Parisien employé d’une boite de pub sait que le rougissement le guette. « Je commence à avoir chaud au niveau des joues et des oreilles et je deviens rouge. Pas forcément sur le corps, plutôt sur le visage », confie le jeune homme d’origine chinoise. Aux États-Unis, où le phénomène est mieux connu, on appelle cette réaction à l’alcool « Asian flush », ou « Asian glow », parce qu’elle touche uniquement les personnes d’origine asiatique. Le docteur Habib Chabane, allergologue à Paris et auteur du livre « Les allergies alimentaires : diagnostic, traitement et perspectives » nous explique cette condition encore peu connue en France. « C’est un problème génétique qui touche les populations d’Asie. On le retrouve chez les personnes chinoises, coréennes, japonaises mais aussi parfois d’Asie du Sud-Est, comme les Thaïlandais », explique le médecin. « Même si on le trouve aussi en Amérique du Nord et en Europe, ce sont principalement parce que des populations migrantes se sont installées et que leurs descendants sont porteurs du gène. »  

Lire aussi >> « Ma meilleure amie a un cancer du sein » : guide à l’usage des proches

Une déficience génétique  

Dans sa famille, Fred n’est pas le seul à s’accommoder de l’« Asian flush ». Comme lui,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles