Syphilis de l’oeil : quelle est cette forme rare de l’IST qui toucherait 1 patient sur 100 ?

Syphilis : quelle est cette infection sexuelle transmissible ?

La syphilis est une infection bactérienne très contagieuse qui se transmet par voie sexuelle. Une femme enceinte contaminée peut également transmettre ce virus au foetus par voie materno-foetale. La bactérie Treponema Pallidium est à l’origine du développement de la syphilis. Le symptôme le plus connu est l’apparition d’un chancre (plaie non-douloureuse). Avec le temps, des éruptions cutanées de la peau et des muqueuses se développent. En l'absence de traitement, des troubles importants peuvent se déclarer comme des problèmes neurologiques, oculaires, laryngés, cardiaques, digestifs ou hépatiques.

Dans certains cas, la syphilis se révèle asymptomatique. Lors de rapports non-protégés, les personnes infectées continuent donc de la transmettre à leur partenaire. Une simple prise de sang permet de dépister la syphilis et l’infection se guérit avec un traitement par antibiotique.

Syphilis : 1 personne sur 100 touchées par une infection de l'oeil

Dans un de ses articles, le British Medical Journal (BMJ) a dévoilé le cas rare d’un australien se plaignant de maux de tête et douleurs rétro-orbitales. Pendant trois semaines, ce dernier a laissé durer ces élancements avant de se rendre à l’hôpital. Cependant, sa vision n’était pas atteinte.

Le patient âgé de 39 ans a passé un grand nombre d’examens pour comprendre de quelle pathologie il souffrait. Les résultats ont dévoilé que ses nerfs optiques étaient gonflés à cause d’une infection de la syphilis. Sous-antibiotiques, pendant deux semaines, le patient australien a été totalement guéri de l'IST. Il a également reconnu auprès de ces médecins avoir eu des relations sexuelles non-protégées.

Selon le Dr Jason Yosar, spécialiste au centre ophtalmologique de Sydney, cette infection de l’oeil touche environ 1 personne sur 100 infectées par la syphilis.

Après un mois de suivi, le gonflement du nerf optique droit du patient avait diminué. Au contraire, du nerf optique gauche

(...) Cliquez ici pour voir la suite