Syrie: les duels d'artillerie se poursuivent entre l'armée turque et les Kurdes

AP - Baderkhan Ahmad

De violents duels d'artillerie se sont poursuivis ce samedi 26 novembre entre l'armée turque et ses supplétifs syriens d'un côté, les forces kurdes et les troupes gouvernementales syriennes de l'autre, dans le nord de la Syrie. Selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, 67 personnes ont été tuées et plus de soixante blessées ces cinq derniers jours dans l'escalade en cours.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L'artillerie turque a tiré samedi des dizaines d'obus de gros calibre contre des positions militaires et des zones résidentielles dans une douzaine de localités situées dans la région frontalière au nord de la province syrienne d'Alep.

Les forces kurdes ont pour leur part pris pour cible des bases militaires turques sur ce même front.

Les pilonnages turcs se sont concentrés autour de Kobané, bastion et symbole de la résistance kurde au groupe État islamique. Cette ville, appelée en arabe Aïn al-Arab, est la cible prioritaire de l'armée turque en cas d'une éventuelle offensive terrestre.

L'armée gouvernementale syrienne, qui se partage le terrain avec les forces kurdes dans cette région, y a acheminé d'importants renforts. L'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) indique que les troupes de Damas ont déployé samedi sur ce front une vingtaine de véhicules blindés, dont des chars et des pièces d'artillerie.

Samedi soir, l'aviation turque a tiré des fusées éclairantes au-dessus de positions de l'armée régulière syrienne autour de Kobané.

Cette escalade sans précédent depuis des années s'accompagne de menaces des dirigeants turcs de lancer une opération terrestre pour éloigner les forces kurdes de trente kilomètres de la frontière.


Lire la suite sur RFI