Télétravail : attention aux phlébites, alerte cette association

Si le télétravail offre de nombreux avantages pour les employés, cette nouvelle habitude n’est pas sans accentuer la sédentarité et le manque d’activité physique. Notamment, ces nombreuses heures passées devant nos écrans du matin au soir peuvent à termes favoriser l’apparition d’une thrombose veineuse appelée aussi phlébite, met en garde la Fondation Agir pour le Cœur des Femmes selon qui les risques liés à une station assise prolongée sont bien réels.

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19, le télétravail est devenu une habitude pour de nombreux salariés en France. Or, cette habitude est synonyme de sédentarité puisque celle-ci correspond à des situations passées en position assise ou allongée en dehors de la période de sommeil et des repas dans lesquelles les mouvements du corps sont réduits à leur minimum : regarder la télévision, travailler à son bureau ou sur un ordinateur, jouer aux jeux vidéo, lire, téléphoner en étant assis… Une étude menée par l’agence Santé Publique France et publiée en mars 2021 révélait ainsi que durant la période de confinement, la moitié de la population n'a pas atteint les recommandations d'au moins 30 minutes d'activité physique par jour et un tiers a déclaré passer plus de 7 heures par jour en position assise. En outre, en comparant à leurs pratiques d'avant le confinement, 47% des répondants ont déclaré avoir diminué leur activité physique et 61% avoir augmenté leur temps quotidien passé assis.

À ce manque d’activité physique peut s’ajouter la tentation du grignotage intempestif via des allers-retours dans la cuisine. Combinée à d’autres facteurs que sont le stress, l’isolement et le manque de sommeil perturbé par le manque d'activité physique, cette situation constitue un véritable « cocktail explosif » selon la Fondation Agir pour le Cœur des Femmes qui évoque des résultats préoccupants : hypertension...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les troubles musculo-squelettiques touchent 87% de la population"

À lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles