Le télétravail serait bénéfique pour la productivité des salariés

Maïlis Rey-Bethbeder
·1 min de lecture

Une étude, publiée ce lundi par l’institut Sapiens, révèle que le télétravail aurait par ailleurs permis de sauvegarder entre 216 et 230 milliards d’euros de PIB en 2020.  

Le premier confinement a fait basculer 40% des salariés en télétravail. En février 2020, ils étaient seulement 3% à avoir adopté ce mode de travail, d’après le think tank Sapiens. Selon ce dernier, « en sauvant de nombreuses entreprises de la paralysie totale, le recours au télétravail a ainsi permis de sauvegarder entre 216 et 230 milliards d’euros de PIB en 2020 (167 et 173 milliards d’euros de PIB lors du premier confinement, et entre 49 et 57 milliards d’euros lors du second confinement) ». La productivité des employés travaillant à distance pourrait en outre avoir augmenté de 22%. Le chiffre est tiré d’une étude du cabinet Kronos sur le télétravail, qui date de 2016 mais serait toujours d’actualité. « Notre laboratoire travaille de son côté sur une modélisation par rapport au premier confinement. Dans ses premières estimations, il est à 23% de hausse de la productivité, ce qui recoupe le chiffre de Kronos. Pour nous cette donnée est donc totalement pertinente, même quatre ans après », explique Erwann Tison, directeur des études de l'Institut Sapiens, au « Figaro »

Plus de temps, donc plus de productivité  

Comment expliquer ce gain de productivité ? Les raisons sont diverses, les auteurs avancent par exemple une réduction des « distractions et des perturbations » (réunions, bruits environnants, pauses-cafés, longs déjeuners...). Le temps de trajet, économisé en restant chez soi, est d’ailleurs mis à profit :...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi