Le télescope Gemini voit-il une étoile de plus de 300 masses solaires avec Zorro ?

Au début du XXe siècle le grand physicien et astronome britannique James Jeans a découvert une relation entre la température et la densité d’un nuage de matière permettant de deviner quand un tel nuage devient instable et s’effondre gravitationnellement pour donner des étoiles. Les calculs montrent que la masse de Jeans — la masse limite en dessous de laquelle il y a effondrement pour un jeu de température de densités données — évoluent avec l’effondrement. Cela est facile à comprendre puisque la densité croît et la température aussi pour un gaz comprimé par l’effondrement. Il en résulte que la masse décroît avec cet effondrement, ce qui provoque la fragmentation d’un nuage en plus petits nuages qui peuvent aussi s’effondrer.

Pour cette raison, les étoiles dans les galaxies naissent en fait en groupe par fragmentations, parfois successives avec la naissance de systèmes binaires plus ou moins stables. Notre Soleil a donc probablement pendant un temps fait partie d’un tel système dans une pouponnière de jeunes étoiles aujourd’hui dispersées dans la Voie lactée il y a 4,5 milliards d’années environ.

Dans ces pouponnières, certaines des étoiles formées sont très massives et, selon les lois de l’astrophysique de l’évolution stellaire, lorsqu’elles dépassent les huit masses solaires, elles vont finir par exploser en supernovae seulement quelques millions d’années après leur naissance tout au plus.

Il y a quelques années, le télescope Hubble avait permis de faire un zoom vertigineux en direction de l'amas d'étoiles R136 qui se trouve à environ 160.000 années-lumière de la Terre au centre de la nébuleuse de la Tarentule dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie naine compagnon de la Voie lactée.

Les astronomes avaient alors découvert l’étoile probablement la plus massive connue à ce jour et elle posait un problème pour la théorie de la structure stellaire en dépassant probablement les 300 masses solaires. Futura s’était longuement étendu sur la découverte de R136a1 dans...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura