Témoignage : le combat de la mère de Julie, qui accuse 22 pompiers de viols

Lydia Menez
·1 min de lecture

Corinne Leriche se bat depuis plusieurs années pour que les agressions sexuelles de sa fille soient reconnues. L’affaire sera jugée en Cour de cassation mercredi. ELLE fait le point.  

Corinne Leriche est devenue, un peu malgré elle, la porte-parole de sa fille, Julie. La jeune femme de 26 ans accuse une vingtaine de pompiers de l’avoir violée lorsqu’elle était adolescente. Trois d’entre eux ont été mis en examen pour « viols », avant que le juge ne requalifie les faits en « atteintes sexuelles ». Il a en effet estimé que le « défaut de consentement était insuffisamment caractérisé ». La Cour de cassation doit se prononcer mercredi sur cette requalification. Les autres pompiers mis en cause par Julie ne seront pas jugés.  

Symbole de l'incapacité des institutions à protéger les mineurs 

Dans un témoignage pour ELLE, sa mère retrace le long parcours judicaire de sa fille. Une histoire qui est devenue, pour beaucoup, symbole de l’incapacité des institutions à protéger les mineurs. Avec le hashtag #JusticePourJulie, certains internautes se mobilisent pour soutenir la jeune femme. La CGT des pompiers, dans une prise de parole rare, lui a également apporté son soutien en condamnant les violences sexistes au sein de la profession. « La parole des victimes n’a pas à être tue, ostracisée, disqualifiée, dévalorisée, moquée, minimisée, et nous nous croyons au témoignage de Julie », assure le syndicat dans un communiqué.  

Par ailleurs, cette affaire est souvent prise en exemple lors des débats autour de la création d’un seuil de non-consentement. Le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti s’est dit favorable...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi