Témoignage : "J'ai décidé de changer de genre"

·1 min de lecture

"Aussi loin que je m'en souvienne, je me suis toujours sentie mal dans mon corps, en décalage avec les autres petits garçons de mon âge : nous n'avions pas les mêmes goûts ni les mêmes jeux, les mêmes envies. À la maternelle déjà, presque tous mes amis étaient des filles, je ne me sentais bien qu'en leur compagnie. En primaire, c'est devenu plus difficile, car les autres garçons me traitaient de "fille manquée", se moquaient de moi, de mon cartable Chipie.

Au collège, j'ai continué d'être avec des filles, bienveillantes, douces et délicates. Le moment le plus pénible était le cours d'éducation physique, quand je devais rejoindre le vestiaire des garçons. Je ne me sentais pas à ma place, je n'avais rien à leur dire. Puis, je suis tombé amoureux d'une fille, sans doute pour faire comme les autres garçons. L'arrivée de la puberté a été un choc. J'ai très mal vécu l'apparition des traits masculins, la pilosité… J'ai passé des soirées entières à m'épiler avec une pince, poil après poil. Compatissante, ma maman a même fini par m'acheter des bandes de cire…

A 18 ans, j'ai fait mon premier coming out

Pour camoufler les marques de virilité, j'ai commencé à me maquiller, à me laisser pousser les cheveux, à m'habiller de façon androgyne. À 18 ans, j'ai fait mon premier coming out en annonçant à mes amis et ma famille que j'étais gay. Je pensais que cela me soulagerait, mais ça n'a pas été le cas.

J'ai alors compris que le problème n'était (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CBD : Sous quelle forme l'utiliser ?
Les accessoires indispensables pour courir même quand il pleut
Bien-être et santé : sélection d'huiles essentielles utiles au quotidien
5 astuces pour lutter contre le blues du lundi
Insomnie due au stress : comment se détendre ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles