Témoignage - La vasectomie "pour prendre enfin la responsabilité de la contraception dans le couple"

·1 min de lecture

La vasectomie est autorisée en France depuis 2001 mais reste encore peu pratiquée. Concrètement, il s'agit de ligaturer les deux canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes. Avec près de 20 % d'hommes "vasectomisés" dans les pays anglo-saxons (Canada, USA, Royaume-Uni), l'Hexagone est en effet largement à la traine. Mais la vasectomie gagne du terrain. Ainsi, selon les chiffres de l'Assurance maladie, en 2018, 9 240 hommes avaient choisi la vasectomie contre seulement 1 880 en 2010. Extrêmement fiable, rapide et sans séquelle, la vasectomie a de nombreux atouts.

Alors pourquoi si peu d'hommes et de couples y ont recours ? Défaut d'informations, urologues réticents, faibles remboursements, plusieurs raisons expliquent le manque d'engouement pour la vasectomie en France. Peut-être aussi la crainte de perdre en virilité ?

Michael, 36 ans, a accepté de raconter son expérience à Top Santé. Marié depuis 2006, il est le père de deux enfants de 7 et 10 ans. Il a subi une vasectomie en avril 2019. Sa femme et lui avaient pris cette décision en décembre 2018. Témoignage.

Top Santé : Qu'est-ce qui vous a poussé à pratiquer une vasectomie ?

Michael : C'est une décision de couple qui correspond à la décision définitive de ne plus vouloir d'enfant. Il est très important de considérer cette opération comme irréversible, même s'il existe de très petites chances de l'inverser. Avant tout, c'est la santé de ma femme qui est entrée en ligne de compte, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Sexo : je ne connais pas l'orgasme vaginal
Refaire l'amour après une période d'abstinence
50% des préservatifs sur le marché ne sont pas conformes aux réglementations
Faire chambre à part : bonne ou mauvaise idée ?
La méthode du peaking, ou comment "jouir plus fort"