Témoignages : "J’ai vécu une expérience inexpliquée"

·1 min de lecture

Partout dans le monde, des individus "ordinaires" témoignent de vécus qui ne le sont pas : prémonition, apparition d’un défunt, télépathie, vision ou ressenti à distance, etc. Dans leur cas, ni délire psychotique, ni mysticisme illuminé, ni prise de stupéfiants n’expliquent l’apparition de ces phénomènes. Afin de ne pas passer pour fous, mythomanes ou imposteurs, la plupart de ceux qui vivent ce type d’expérience n’en parlent pas, sinon des années plus tard, si la situation se prête à ce type de confidences. Car dans nos sociétés cartésiennes, ce qui ne peut se prouver rationnellement n’existe pas. "En négligeant ces phénomènes, la science laisse pourtant de côté un champ d’expériences humaines très fécond", nous dit Renaud Evrard, universitaire, psychologue clinicien et co-fondateur du Centre d’information, de recherche et de consultation sur les expériences exceptionnelles (CIRCEE). Alors, à travers ces témoignages, si nous suspendions notre jugement pour nous ouvrir à l’inconnu, comme un véritable scientifique ?

Claire, 52 ans, journaliste.

"Décembre 1991. Dans le salon familial, je prends un livre, A l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie, d’Hervé Guibert. A sa sortie, je l’avais ignoré car il alimentait les conversations mondaines auxquelles je suis étanche. Ce soir-là, cela faisait des mois que plus personne n’en parlait quand je l’ai lu d’un trait dans un grand malaise. Je suis montée me coucher en regrettant cette lecture. A quatre heure du matin, je me réveille dans la terreur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles