Témoignages : l'art les aide à affronter la maladie

© Martial Ruaud/Andia.fr

Sommaire :

Si l'art peut être un moyen auquel on recourt spontanément pour s'accomplir ou panser les plaies de son passé, il est aussi un support de médiation utilisé par certains professionnels de santé pour accompagner leurs patients vers le mieux-être. Des patients témoignent...

Je suis courtier en vin. Je fais "le tampon" entre les vignerons et les négociants. Ce qui induit énormément de pression. Et c’est un milieu très fermé où l'on se retrouve avec des responsabilités qu’on n’aurait jamais imaginé devoir gérer. Dans ce job, le plus frustrant est de se dire perpétuellement "je n’ai pas le temps". Pour évacuer ce qui me pesait, j’ai d’abord essayé le sport mais je ne réussissais pas à me concentrer. Alors je suis d’abord revenu vers la poterie que j’avais pratiquée jeune. Puis, lorsque j’ai arrêté de fumer, ce qui a fait encore grimper mon niveau de nervosité, je me suis tourné vers la peinture. J’ai eu la chance ensuite de trouver rapidement des lieux pour exposer en tant qu’artiste, à Paris, Saint-Tropez, etc. Plus je travaillais par ailleurs, plus je peignais et moins je dormais mais c’était extrêmement libérateur. Sans l’art comme thérapie, je pense que je serai peut-être devenu fou… À partir de quarante ans, c’est carrément devenu un exutoire constructif indispensable, et j’y ai passé mes nuits pour mieux supporter mes journées. La reconnaissance que j’ai acquise est venue renforcer ma motivation. Finalement, afin de ne pas craquer, j’ai choisi l’an dernier de travailler (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite