Témoignages : elles s’engagent pour le bien-être animal

Xavier Léoty/Andia.fr

Il y a huit ans, alors que je démarrais une société de gardiennage de perroquets, des voisins m’ont interpellée pour des maltraitances. D’autres m’ont amené des animaux ou demandé de garder ceux de personnes hospitalisées. Je ne pouvais pas refuser alors j’ai monté l’association Lou, dont je m’occupe à plein temps. Actuellement, j’ai 200 chats et 6 chiens que je soigne, nourris et câline. Ils me procurent, au même titre qu’un enfant, une pureté que je retrouve assez peu chez les humains. Eux ne sont pas dans le paraître ! Les échanges sont simples. C’est un don, tout cet amour qu’ils me donnent. Quand je récupère des animaux mal en point, je fais les premiers soins puis je les emmène systématiquement chez un vétérinaire. Et je les laisse se remettre. Parfois, je les rééduque s’ils sont « agressifs » ou très peureux. Enfin, j’essaie de leur trouver une famille d’accueil mais je suis très exigeante. Ils vivent en liberté sur mon terrain. J’ai deux bâtiments, dont un sert aux malades ou aux sensibles. C’est très compliqué psychologiquement quand ils ont été maltraités ou quand on doit les faire euthanasier parce qu’on n’a pas le choix... mais chaque animal qui s’en sort, c’est une petite victoire pour moi. Ils ne sont pas uniquement un don d’amour, ils sont aussi parfois nos sauveurs quand on voit le bien qu’ils nous font. Malheureusement, je cours après les aides, les dons et j’y laisse beaucoup d’énergie.

J’ai eu un chien pendant dix-huit ans, Archi. Quand il est mort, j’ai perdu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite