Tabac : toutes les astuces pour arrêter de fumer

·1 min de lecture

S'entretenir avec un tabacologue, intégrer un groupe pour échanger… Ces coups de pouce, en complément des substituts nicotiniques, optimisent les chances de vous passer définitivement de cigarettes.

Dans le contexte sanitaire, éco­nomique et social que nous connaissons depuis un an et demi, le tabagisme reprend du galon… Si se (re)mettre à fumer ne demande aucun effort, l'arrêt de la ciga­rette, lui, n'est jamais évident. D'où l'utilité de se faire aider. Nous avons répertorié des soutiens utiles à la portée de tous.

Un soutien téléphonique : "Tabac info service"

En appelant le 39 89, chacun peut bénéfi­cier gratuitement d'un service d'accompa­gnement téléphonique articulé autour de quatre ou cinq entretiens avec un tabaco­logue. « C'est l'occasion de faire le point sur sa dépendance au tabac, ses motiva­tions pour arrêter mais aussi ses craintes, ses doutes, développe Olivier Smadja, tabacologue auprès de l'unité addictions de Santé publique France. Le tabacologue définit ainsi une stratégie thérapeutique avec une recommandation de traitements de substitution nicotinique pour les fumeurs les plus dépendants. » Les résul­tats ? « Six mois après le premier entretien, environ 25 % des personnes deviennent des non­fumeurs, ce qui est un très bon taux de succès. Pour les autres, un nouvel accompagnement ou une orientation vers des professionnels en ville sont proposés. »

Plus d'infos sur le sevrage sur le site tabac-info-service.fr, qui diffuse l'annuaire des tabacologues dans toute la France.

Des substitus remboursés

Depuis le 1er janvier 2019, l'Assurance maladie rembourse à 65 % les médicaments de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles