Un tableau disparu de Fragonard s'envole à 7,68 millions d'euros aux enchères

·2 min de lecture

Un collectionneur privé a acquis un tableau de Fragonard aux enchères pour un montant 

de 7,68 millions d'euros, samedi. Cette toile était tombée dans l'oubli pendant 200 ans, avant d'être récemment exhumée par un commissaire-priseur. Elle représente un philosophe chauve en train de lire.

Un chef-d'oeuvre de Fragonard représentant un Philosophe lisant, tombé dans l'oubli pendant 200 ans avant d'être récemment exhumé par un commissaire-priseur, a été vendu aux enchères samedi à 7,68 million d'euros à Epernay, dans la Marne, a-t-on appris auprès de la maison de ventes. Réalisée vers 1768-1770, dans la "période la plus virtuose" de cet artiste emblématique du 18e siècle, la toile ovale de 45,8 x 57 cm a été mise en vente à 1.200.000 euros lors de cette vente aux enchères organisée par la maison "Enchères Champagne". 

Acquis par un collectionneur privé

Le tableau a finalement été adjugé à 6.300.000 euros, pour un prix total de 7.686.000 euros avec les frais d'achat (22%). Il a été acquis par un collectionneur privé, alors que sept enchérisseurs se sont manifestés, tous par téléphone.

L'œuvre avait un temps appartenu au miniaturiste Pierre Adolphe Hall, ami du peintre Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), puis était tombée dans l'oubli pendant 200 ans avant d'être redécouverte par le commissaire priseur Antoine Petit, à l'occasion d'un inventaire de succession dans la Marne. Elle se trouvait dans le salon d'une propriété privée, conservée en parfait état et dans son cadre d'origine, "dans la même famille depuis plusieurs générations" sans que les propriétaires n'en connaissent ni l'origine ni la valeur, raconte Maître Antoine Petit dans le dossier de presse.

La "touche experte" du peintre

Lorsqu'il la "décroche pour l'examiner de plus près", le professionnel constate im...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles