Tablette de chocolat au lait : les secrets de réussite de Milka

Indétrônable ! Le chocolat est sans conteste l’un des plaisirs sucrés les plus appréciés des gourmands. Il a d’ailleurs le droit à sa propre journée mondiale : le 1er octobre. Qu’il soit noir, au lait ou blanc, il est toujours le roi de la fête. Mais doit-on vraiment célébrer Noël, Pâques ou la Saint-Valentin pour craquer ? La réponse est non, bien évidemment ! Comme les mendiants ou les truffes, faire ses chocolats peut faire peur. Heureusement, la marque Milka et ses iconiques vaches mauves, nous partagent quelques conseils pour réussir à concocter une tablette fondante et moelleuse. Petit guide !

⋙ Voir aussi : 5 délicieuses recettes de chocolat chaud

Chocolat noir, au lait et blanc : quelles différences ?

Avant de tout savoir sur la fabrication du chocolat au lait, il est nécessaire de rappeler d’où vient cette douceur. Si le chocolat noir contient, au minimum, 35 % de cacao, ce n’est pas toujours le cas pour les autres chocolats. Fait à partir de cacao (en poudre ou en fèves), de lait, de beurre de cacao et de sucre, celui au lait est donc moins gras, mais plus sucré que son compère le chocolat noir. En revanche, le chocolat blanc n’est tout simplement pas du chocolat ! Et oui, s’il est gourmand et qu’il en porte le nom, le chocolat blanc est préparé uniquement à base de pâte de cacao – un mélange de beurre de cacao, de sucre et de lait.

⋙ Chocolat noir, au lait, blanc ou nature : nos meilleures recettes de cookies ultra-faciles

Tablette de chocolat au lait : optez pour les bons ingrédients

La tendresse de ses tablettes, Milka l’explique par le choix de son lait. Produit au cœur des montagnes allemande, dans 800 petites exploitations d’une soixantaine de vaches, le lait est avant tout local. Ainsi, la chocolaterie autrichienne de Lädele, fabricant les tablettes maxis, ne travaille qu’avec les fermes situées à moins de 20 km. Comme dans toutes vos recettes, pour faire une bonne tablette de chocolat, munissez-vous de bonnes matières premières.

Pour le chocolat : préférez

(...) Cliquez ici pour voir la suite