"C'est angoissant" : Michel Drucker se confie sur sa possible fin de carrière

Interrogé sur sa possible fin de carrière par le journal La Voix - Le Bocage, le 22 juillet 2022, Michel Drucker a confié ses angoisses à l’idée d’arrêter son métier d’animateur. Il a affirmé qu’il comptait bien rester sur nos écrans jusqu’à la fin.

Prêt à "mourir sur scène". Michel Drucker ne compte pas trahir son amour fou avec ses téléspectateurs. Alors que France 2 a choisi un autre présentateur connu pour animer sa case du dimanche après-midi, le chouchou du public va rebondir sur la troisième chaîne, toujours aux commandes d’un Vivement dimanche remanié. Son célèbre fauteuil rouge sera de la partie mais le mari de Dany Saval y sera rejoint par plusieurs humoristes, et donnera une messe encore plus populaire et patrimoniale, comme le rapportait Le Parisien. À 80 ans, dont 60 dans le petit écran, Michel Drucker n’est pas prêt de passer le relais, trop passionné par son métier. Ses problèmes de santé, qui l’ont tenu loin de l’antenne pendant plusieurs mois, n’ont fait que confirmer qu’il n’était rien - ou pas grand chose - sans tout ceux qui le regardent depuis des années derrière leur poste.

"Quand ça s'arrête, c'est angoissant"

"Pour des gens qui font des métiers comme le mien, c'est nous enlever notre raison de vivre. Tant que la machine fonctionne bien, je veux continuer à remercier et faire honneur à tous ceux qui m'ont accordé leur confiance depuis toutes ces années", a-t-il confié, le 21 juillet 2022, dans un entretien accordé au journal local de sa ville d’origine, La Voix-Le Bocage. C’est donc avec l’esprit d’un jeune premier que l’animateur prépare son cartable pour sa rentrée. Un cartable qu’il n’est pas près de remiser au grenier. "Nous sommes tous tellement accros à cette vie, cette mise en lumière, à cette notoriété, que nous en priver, ce serait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - La Minute de Michel Drucker

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles