Quel est le taux de ferritine normal pour une femme ménopausée ?

iStockphoto

La ferritine est une protéine qui permet le stockage du fer. Le dosage de la ferritine sérique, au moyen d’une prise de sang, est un examen très commun, qui peut être prescrit dans le cadre d’un bilan sanguin à tous les âges de la vie. Il permet de diagnostiquer un éventuel déficit en fer, on parle d’hyperferritinémie, ou une surcharge en fer (hyperferritinémie). Il est important de rappeler que les valeurs de référence ne sont pas les mêmes pour tous les individus. Ellees varient en fonction de l’âge bien sûr, mais aussi du sexe. Le taux de ferritine normal d’un homme est naturellement plus élevé.

Le taux de ferritine est très élevé à la naissance, quel que soit le sexe il se situe entre 400 µg et 600 µg par litre de sang. La ferritine décroît progressivement au cours de la première année, puis augmente à nouveau à partir de l’âge d’un an et jusqu’à l'âge adulte. Dès l’adolescence, on note une différence entre les filles et les garçons, la ferritine étant plus élevée chez ces derniers. Chez la femme en âge de procréer, le taux normal est de l’ordre de 30 µg/l et on ne parle d’hyperferritinémie qu’à partir de 200 ou 300 µg/l. Plusieurs raisons expliquent que le taux de ferritine soit plus faible chez les femmes, en premier lieu les pertes en fer liées aux menstruations. S’il ne s’agit que de petites quantités, cette perte se répète chaque mois. Pendant la grossesse, l'organisme va également puiser dans les réserves de fer pour contribuer au bon développement du fœtus. Cela explique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite