Taxe d'habitation 2023 : doit-on la payer pour sa résidence secondaire ?

iStockphoto

Pendant de nombreuses années, les Français propriétaires comme locataires de leur résidence principale devaient payer chaque année leur taxe d'habitation. Survenant entre novembre et décembre, cette taxe a depuis été supprimée pour 80 % des foyers fiscaux et allégée pour les 20 % restants. À partir de 2023, cette taxe sur la résidence principale n'existera plus. En revanche, les Français possédant une ou plusieurs résidences secondaires sont et seront toujours sujets au paiement de cette taxe. Et celle-ci fait l'objet d'une réglementation particulière.

En effet, tout Français propriétaire d'une résidence secondaire doit s'acquitter de cette taxe. Celle-ci ne bénéficie pas d'abattement spécifique et est indépendante de la taxe d'habitation de la résidence principale. Même si vous ne payez rien pour votre logement principal, il faut tout de même payer la taxe de la résidence secondaire. De plus, son prix n'est pas fixe. Il prend en compte plusieurs critères, comme la taille du logement ainsi que son emplacement. Certaines villes peuvent appliquer une majoration, car elles sont situées dans ce que l'État appelle une zone tendue.

Cependant, il existe des cas particuliers où une exonération de cette majoration est possible. C'est le cas si la maison n'est pas habitable, si vous êtes contraint d'y vivre, car elle est proche de votre lieu de travail ou si vous vivez en établissement de soins de longue durée. Pour obtenir des informations complémentaires, vous pouvez vous rendre sur l'onglet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite