Teint glowy ou mat : quelle tendance adopter après 50 ans ?

Parfaire son teint, c’est préparer le terrain : cette première étape est sans doute la plus importante d’une mise en beauté. Mais entre la tendance du teint ultra-glowy et celle de la version mate et sans défaut, difficile de savoir laquelle est la mieux adaptée pour les peaux matures, qu’elles soient plus ou moins marquées. Après 50 ans, le visage fait parfois grise mine car il est en manque de lumière. Faut-il pour autant tabler sur des matières scintillantes ?

On le sait, le glow, c’est la lumière. Avoir un teint glowy, c’est donc afficher une peau radieuse et extrêmement lumineuse. Et pour l’obtenir, les produits aux textures nacrées ou pailletées sont indispensables. Avec une peau moins éclatante et souvent moins bien hydratée, le teint glowy peut sembler la solution idéale... Mais trop de brillance tue la brillance. "La lumière et les paillettes attirent également l’œil sur les défauts et peuvent accentuer les rides et ridules, et faire ressortir les pores dilatés qui ont tendance à se voir plus avec le temps", explique Magali Marx.

À l’opposé du glow, le teint mat est le meilleur allié des peaux qui ont tendance à trop briller comme les peaux grasses ou mixtes, par exemple. Il donne l’impression d’un grain de peau fin, sans défaut, et s’adapte bien aux peaux matures. À condition de veiller à ne pas tomber dans un effet "plâtré", qui marquerait les rides. Pour éviter cela, les textures des fonds de teint ou des soins doivent être riches en eau.

Comment avoir un teint mat ? (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles