Le teint glowy ? On dit oui !

Ingrédients clés, gestes pointus, bonnes habitudes et astuces trompe-l’oeil : notre guide complet pour décupler son éclat à tout âge.

« Glass Skin », « Wet Skin », « Crystal Skin » ou plus récemment « Dolphin Skin » : les métaphores ne manquent pas pour qualifier le teint lumineux, transparent, voire carrément brillant qui obsède les réseaux sociaux. Depuis le début des années 2010 et la fin de l’ère du mat, l’éclat est le graal de la beauté. Il a pris le pas sur toutes les autres préoccupations, en particulier anti-âge. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Un signe parmi tant d’autres ? La recherche « glow » + « skin » sur Google donne... quasiment 800 millions de résultats. Quant au hashtag #glowingskin, il renvoie à plus de 11 millions de posts sur Instagram. Voici nos meilleures recettes pour une peau rayonnante malgré le stress, le manque de sommeil et la pollution.

Des Actifs triés sur le volet

« Un teint glowy repose sur trois axes : l’exfoliation, pour éliminer les cellules mortes qui empêchent la réflexion de la lumière à la surface de l’épiderme ; l’hydratation, qui plumpe et lisse la peau ; et des pigments nacrés, qui renvoient la lumière et permettent de masquer le teint terne immédiatement », explique Marie-Hélène Lair, directrice de l’innovation responsable chez Clarins. Trois dimensions que l’on retrouve dans la formule maison de la Crème Rose Lumière, qui associe des acides des fruits éclairant le teint, de l’extrait d’harungana bio, qui booste la synthèse du collagène, et des pigments nacrés pour un glow instantané....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles