Télétravailler avec des enfants, les conseils de ceux qui l'ont fait

Lea Nicosia

TÉLÉTRAVAIL - Vous vous imaginez installé confortablement à votre bureau, dans le calme de votre maison... Voilà que votre enfant vient vous tirer par le bras pour jouer avec lui, stoppant tout de suite vos rêveries quant au télétravail et les bienfaits qu’il aurait pu avoir pendant la crise sanitaire du Covid-19

En effet, allier concentration et garde d’enfant ne fait pas toujours bon ménage, surtout lorsque votre progéniture est encore jeune. Alors comment être un bon parent tout en restant productif?

Face aux sollicitations, patience 

Si vous avez un enfant en bas âge et que vous devez travailler depuis votre domicile: “bonne chance”, répondent ceux qui ont déjà fait le test. Si l’enfant concerné est encore un nourrisson, ses siestes vous permettront de travailler quelques heures. Mais dans l’ensemble, s’ils ont moins de trois ans, cela risque d’être difficile à gérer selon Béatrice Kammerer, qui travaille elle-même de cette façon en tant que journaliste et autrice.

Via un thread sur Twitter, elle raconte son expérience: ”À partir de 3 ans, très progressivement, vous allez pouvoir grappiller une, deux, peut-être trois heures de travail par jour. Mais guère plus, sauf à attendre le soir et le retour de la conjointe/du conjoint pour bosser une partie de la nuit.”

Si comme Béatrice vous êtes dans ce cas, vous pouvez envoyer un mail à vos équipes pour signaler votre présence afin de montrer votre engagement malgré les difficultés qui peuvent se présenter. 

La Harvard Business Review conseille aussi dans un article d’employer un ton adapté avec vos enfants: “même les très petits enfants peuvent entendre que papa ou maman travaille dur toute la semaine au bureau parce que cela lui plaît et cela permet de gagner de l’argent pour prendre soin de toute la famille.”

Dans cet article une mère explique à son enfant: “Le vendredi, je travaille toujours, mais de chez moi pour que je puisse t’emmener à l’école et que nous puissions faire des choses amusantes ensemble.” Une...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post