Tendance : Flash-back

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Sylvana Lorenz
    French art dealer

Expositions, rééditions et silhouette vinyle : l’art de vivre des sixties s’offre une nouvelle jeunesse et fait swinguer la fin de l’année 2021.

C’est un refrain d’optimisme nostalgique que chantent à l’unisson la mode et le design depuis quelques mois : celui des années 1960. De l’exposition Ettore Sottsass qui nous plonge dans le cosmos du créateur italien à voir au Centre Pompidou à celle sur le beau pour tous signé Prisunic au musée des Arts décoratifs, sans oublier la biographie de Pierre Cardin par Sylvana Lorenz, récit des précieux souvenirs du couturier qui a fait descendre la haute couture dans la rue. Toutes les occasions sont bonnes pour redécouvrir un mouvement majeur et anticonformiste de la création contemporaine.

table basse Peanuts en résine et noyer, Unchronia Wave, 6720 euros.
table basse Peanuts en résine et noyer, Unchronia Wave, 6720 euros.

table basse Peanuts en résine et noyer, Unchronia Wave, 6720 euros. © DR

« C’est ce vent de fraîcheur qu’on aime, les années 1960 ont apporté une liberté totale », affirment Ève Ducroq et Arnaud Dollinger. Le couple, collectionneur et galeriste multicasquette, a lancé Oda Galerie (Objets d’affection), avec un pas-de-porte au renommé marché Paul-Bert-Serpette (Saint-Ouen), et met aujourd’hui en scène ses décors éclectiques dans un nouvel espace situé au cœur du Marais. À l’époque, les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles