Tennis: qui est Titouan Droguet, la sensation française de l'US Open ?

Tennis: qui est Titouan Droguet, la sensation française de l'US Open ?

Des Challengers aux lumières de New York. Alors qu’il n'avait encore jamais joué un match sur le circuit ATP, Titouan Droguet a fait plier lundi l'Italien Lorenzo Musetti, 20e mondial, pour se hisser au deuxième tour de l'US Open après être passé par les qualifications. Pour prolonger le rêve américain, il lui faudra sortir ce mercredi soir le Tchèque Jakub Mensik, bourreau de Grégoire Barrère et lui aussi issu des qualifs. A 22 ans, Droguet, 171e mondial, a marqué les esprits avec son succès en cinq sets et 3h40 contre Musetti (6-3, 0-6, 6-7, 6-3, 6-2). Le genre de belle histoire dont raffole le sport français. Mais alors qui est-il ?

>> US Open: infos et résultats EN DIRECT

Né en Ile-de-France du côté de Villeneuve-Saint-Georges, il a démarré le tennis à Saint-Germain-lès-Corbeil (Essonne), suivant le modèle familial. Il a peu à peu franchi les étapes vers le circuit pro et s'entraîne depuis deux ans au sein de la French Touch Academy au Cap d'Agde. "Je vois qu’il y a quelque chose qui a changé pour moi quand j’allume mon téléphone, dit-il dans un sourire. Mais j’essaie de rester dans mon tournoi, de bien récupérer. C’est assez dur physiquement d’enchaîner les matchs en Grand Chelem. C’est l’expérience qui rentre, j’en profite un maximum après un début de saison qui a été difficile avec des pépins de santé. J’avais du mal à trouver mon rythme. Puis j’ai repris confiance, j’ai surfé sur une bonne vague en Challenger. Je sens que je suis beaucoup plus stable dans mon jeu, j’espère que ça va continuer comme ça."

Il a su modifier son attitude

Premier tournoi sur le circuit principal, premier match en cinq sets, premier duel avec un membre du top 20 et... première victoire : le voilà entré dans une nouvelle dimension après s'être extrait des qualifs avec des victoires déjà probantes notamment contre le Chilien Cristian Garin, ex-17e mondial, et l’Américain Tennys Sandgren. "C’est dur de mettre des mots, je vis des émotions incroyables cette semaine, confie-t-il. Ma copine, mes potes, mon frère sont là. On visitera Manhattan plus tard. Face à Musetti, j’ai essayé de gérer mes efforts pour éviter les crampes. Le troisième set m’a vraiment fait mal à la tête, mais j’ai réussi à me remobiliser. Je me suis dit qu’il fallait que je kiffe devant mes amis et ma famille."

"J’ai fait beaucoup de progrès sur mon attitude, qui était assez mauvaise quand j’étais jeune, poursuit-il. Maintenant, c’est même plutôt une force dans mon jeu. Ça fait partie de mon caractère de me battre jusqu’au bout. Concernant mon style de jeu, je fais pas mal de variations, j’essaie de prendre le jeu avec mon coup droit, de bien servir et de courir un peu partout." S'il n'est pas question pour lui de se fixer d'objectif dans cet US Open, Droguet peut voir en son prochain adversaire, Mensik, une opportunité en or d'aller plus loin. "Nous sommes tous les deux contents de nous jouer", assure-t-il simplement.

"C'est un super joueur mais qui manque d'expérience, donc c'est sans doute un avantage pour Titouan, appuie auprès d'Eurosport le directeur de la French Touch Academy, Charles Auffray. Mais ça peut être piégeux aussi. En tout cas, c'est une très belle aventure, on est fiers de ce qu'il fait là et on attend de voir comment le reste de l'année va se goupiller. Je suis confiant dans sa capacité à gravir les échelons et faire partie du Top 100 est un objectif réalisable d'ici début 2024."

Article original publié sur RMC Sport