Des "tensions" entre Léa Salamé et Laurent Ruquier ? L'animateur met les choses au clair

·1 min de lecture

Une rentrée qui s'annonce rock n' roll. Un an après avoir présenté le dernier épisode de son émission culte, On n'est pas couché, le 2 juillet 2020, Laurent Ruquier s'apprête à renouveler la formule de son nouveau bébé, On est en direct. En effet, à partir de la rentrée, l'animateur de France 2 co-animera le programme avec Léa Salamé, avec qui il a déjà collaboré pendant deux ans. Un moyen de dynamiser l'émission mais aussi de proposer des interviews politiques de qualité au vu de la présidentielle 2022. La femme de Raphaël Glucksmann interrogera-t-elle Eric Zemmour, potentiellement candidat ? La négociation s'annonce difficile. Tout comme les conditions que Léa Salamé a imposées avant d'accepter le contrat...

Comme Laurent Ruquier l'explique dans Le Parisien, publié le 2 juillet 2021, il a tout de suite accepté que Léa Salamé le rejoigne à la présentation de son émission. Cependant le contraire n'est pas forcément vrai... En effet, selon le présentateur des Grosses Têtes, la maman du petit Gabriel aurait imposé certaines conditions à sa venue, qui auraient même créé des tensions : "Uniquement pour des raisons de production", a-t-il assuré, avant de préciser que sa consœur souhaitait collaborer avec le producteur Régis Lamanna-Rodat (qui produit C à vous), afin d'être "rassurée". Une condition qui a visiblement mis de l'eau dans le gaz.

Mais finalement, France 2 et Léa Salamé sont finalement tombés d'accord : "On a obtenu une rallonge budgétaire, même si ce n'est pas la tendance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles