Terrasse, balcon : qu'ai-je le droit de faire ?

Les terrasses et balcons constituent, en général, des parties communes de l’immeuble, même si vous en avez l’usage exclusif. Certains aménagements exigent donc une autorisation. Et l’utilisation de ces surfaces doit obéir au règlement de l’immeuble.

Vous avez le droit de verdir votre balcon ou terrasse, à condition de ne faire courir aucun risque à vos voisins ou aux passants. Pots et jardinières doivent impérativement être placés à l’intérieur des garde-corps, et suffisamment sécurisés, afin qu'ils ne se décrochent pas au premier coup de vent.Notre conseil. Consultez le règlement de copropriété, qui peut fixer certaines limites : plantes grimpantes admises ou pas, hauteur maxi des plantations, etc.

Si vous rêvez d’installer de grandes jardinières, ne perdez pas de vue que ces surfaces sont conçues pour supporter un poids maximum de 350 kg/m2. Un bac en béton garni d’un mètre de terre et d’un arbre imposant risque d’abîmer la structure de l’immeuble, ce qui engagerait votre responsabilité. Veillez aussi à ce que les racines de vos plantations ne puissent pas percer l’étanchéité ou la dalle de béton.

Transformer une surface extérieure en véranda n’est possible qu’avec l’accord de la majorité absolue des copropriétaires. A défaut, vous pouvez être tenu de procéder à une remise en l’état initial. Notez qu'au-delà de 5 m2, une déclaration de travaux ou une demande de permis de construire est également nécessaire. Attention. Votre aménagement ne doit causer aucun préjudice à vos voisins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles