"Terre, boue, trace ADN" : la voiture de Delphine Jubillar perquisitionnée, les résultats révélés

·1 min de lecture

C'est un élément clé dans le dossier. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaissait mystérieusement de son domicile à Cagnac-les-Mines après avoir couché Louis, son fils de six ans. À l'intérieur de la maison, aucun indice, à part des objets mystérieusement dispersés dans le salon. À l'extérieur, c'est une autre histoire... En effet, selon les gendarmes de la section de recherche de Toulouse, la voiture de Delphine Jubillar présentait des aspects suspects quelques heures après sa disparition : de la buée sur les vitres, une fenêtre ouverte en plein mois de décembre et une place de parking inhabituelle. Huit mois plus tard, le lundi 30 août 2021,Jean-Baptiste Alary, l'un des trois avocats de Cédric Jubillar, a accepté de révéler les résultats de la perquisition du véhicule dans les colonnes du Midi Libre.

La voiture de Delphine Jubillar a longtemps intrigué les enquêteurs. Comme le révélait Dominique Alzeari, le procureur de Toulouse, le 18 juin 2021, la Peugeot de la disparue était garée anormalement le 16 décembre 2020 au petit matin. Preuve d'une manipulation nocturne ? Jean-Baptiste Alary le conteste formellement : "Cette histoire de stationnement n'est pas sérieuse. il y a une multitude de raisons pour que la voiture ait été garée dans un autre sens que d'habitude", a-t-il confié à nos confrères du Midi Libre. Cependant, les enquêteurs ont préféré en avoir le cœur en procédant à une perquisition. "Rien n'a été trouvé d'intéressant dans cette voiture. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles