On a testé pour vous l’aspirateur à vitres

·1 min de lecture

La pire des corvées ménagères ? Certainement nettoyer les vitres ! D’où un vent d’enthousiasme à chaque fois qu’un nouvel engin censé faciliter la tâche est annoncé, mais généralement vite refroidi par un succès mitigé. On est donc curieux, mais légèrement sceptiques, à l’idée d’essayer ce nouvel aspirateur à vitres Nemo de Leifheit.

On a le choix entre une raclette noire (28 cm), destinée aux vitres et miroirs, et une blanche, pour les parois de douche vitrées. On la fixe à un manche plutôt léger contenant le réservoir d’eau (poids total 0,5 kg, cont. 60 ml).

On opte pour une formule de lavage écologique avec une lingette mouillée, sans produit détergent. On presse le bouton central et c’est parti. Nemo aspire. Inutile d’appuyer ou de forcer, en un seul geste l’eau disparaît. Les surfaces s’éclaircissent immédiatement, sans aucune trace. On essuie éventuellement les bordures avec un linge sec si on a manqué de précision. Pas besoin de frotter ni de repasser plusieurs fois. L’autonomie annoncée est de quarante-cinq minutes, soit une surface totale de 130 mètres carrés de vitres. Ce qui laisse de la marge avant d’avoir à le recharger.

À part le bruit un peu agaçant qu’il fait et son prix un tantinet élevé, on ne voit pas ce qui nous retiendrait d’investir dans un tel outil. Le bilan global est très positif. Le geste est facile, on se sent légère, plus besoin de produits d’entretien, de chiffons, d’éponges, de seau, etc., et le résultat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles